Devenez moniteur de ski avec Alpes Academy

Le métier de moniteur de ski, tout savoir !

Tu rêves de devenir moniteur de ski, de partager ta passion et de vivre sur les skis ? Qu’est-ce que le métier de moniteur de ski ? Quelles sont les qualités requises pour devenir moniteur ? Combien gagne un moniteur de ski ? 

Le moniteur de ski est un éducateur sportif diplômé qui enseigne la pratique du ski (ski alpin, ski de fond ou snowboard) auprès d’un public du niveau débutant au niveau confirmé.

Pour devenir moniteur de ski, il faut avant tout être un passionné, car le métier implique de travailler 7 à 8h par jour sur des skis, parfois 7j/7 en fonction des zones de vacances. Les conditions étant aussi souvent assez rudes entre le froid, la neige et l’effort physique constant.

Quelles sont les qualités requises pour devenir moniteur ? Il faut avant toute chose être un excellent skieur et connaître les dangers de la montagne, et maîtriser parfaitement les règles de sécurité. Il est ensuite primordial d’être un bon pédagogue afin de pouvoir adapter son enseignement à son public, et afin de pouvoir conseiller ses clients et les corriger. Il faut également avoir de bonnes qualités d’animateur, pour être à l’aise auprès d’un groupe d’enfants et d’adultes. La pratique d’une langue étrangère étant parfois indispensable dans certaines stations de ski.

Saisonnier, le métier de moniteur occupe entre 3 à 6 mois de l’année. C’est pour cela qu’il est souvent recommandé de le cumuler avec une deuxième activité, durant la saison de l’été. Le moniteur de ski gagne environ 1500 € bruts par mois, selon le nombre de cours donnés et la notoriété de la station, lorsqu’il est salarié d’un organisme de vacances ou de tourisme.

Pour devenir moniteur de ski, il faut réussir son test technique d’entrée. L’épreuve consiste en un slalom spécial chronométré, de haut niveau. Plusieurs tests sont organisés chaque année. Les candidats étant limités à deux tests par hiver, un entre décembre et février, un autre entre mars et avril. L’obtention de ce test est le sésame d’entrée en formation au diplôme d’état. Accessible à partir de 17 ans, le taux de réussite au test technique est faible, car cette épreuve chronométrée implique de réaliser un temps inférieur ou égal au temps de base des ouvreurs, qui sont des skieurs professionnels, majoré de 20% pour les hommes et 25% pour les femmes. Le candidat au test technique a deux passages, pour réaliser un temps inférieur ou égal au temps de base.

Le test technique en poche, le candidat intègre le cycle préparatoire d’une durée minimale de 10 jours, qui vise à aborder les aspects pédagogiques de l’enseignement du ski alpin, la démonstration d’un mouvement, la réalisation des mouvements imposé « virage experts-moniteur », les principes de sécurité élémentaires et les compétences linguistiques. La formation est dispensée par l’ENSA (Ecole Nationale de Ski Alpin) ou par le CNSMM (Centre national de ski nordique et de moyenne montagne). La réussite de ce cycle est conditionnée par un jour d’évaluation et l’obtention de 40 points minimum et un total de 20 points au par deux épreuves 1 et 2. Ce cycle est accessible à toute personne de plus de 18 ans, titulaire du test technique et de l’enseignement « prévention et secours civiques de niveau 1 » (PSC 1) La réussite de ce test donne lieu à l’ouverture d’un livret de formation qui comporte trois temps de formation. Le premier temps de formation a une durée de validité de trois ans et confère la qualité de stagiaire en situation. Les stages pédagogiques se déroulent dans des écoles de ski et des structures fédérales d’entraînement de la Fédération Française de Ski.

Le candidat se présente ensuite à l’Eurotest, qui consiste en un slalom géant chronométré. Pour réussir son Eurotest, le candidat doit réaliser un temps de inférieur ou égal au temps de base majoré de 18% pour les hommes et de 24% pour les femmes. Les candidats ayant obtenu un classement égal ou inférieur à 100 points pour les hommes et 85 points pour les femmes en FIS aux disciplines techniques du ski alpin, les candidats ayant obtenu un classement inférieur ou égal à 60 points FIS pour les hommes et 75 points FIS pour les femmes en FIS snowboard (slalom parallèle, wnowboardcross ou halfpipe) peuvent être dispensés sur demande dans les 5 ans suivant ce classement, de l’épreuve à l’Eurotest. La réussite de l’Eurotest, ouvre le deuxième temps du livret de formation (valable 3 ans), avec trois cycles de formation à l’Ensa.

Le deuxième temps du cycle de formation dure 5 semaines en conditions hivernales et comprends trois unités de formation, un UF pratiques compétitives d’une semaine, organisé par la FFS, abordant le cadre général d’organisation de la F.F.S. et de la pratique compétitive, ainsi que les fondements théoriques et pratiques de l’enseignement du ski alpin. Sont admis, les candidats ayant obtenu au moins 10 points sur 20 au contrôle continu. La deuxième UF dure deux semaines et concerne la maîtrise technique et pédagogique de l’enseignement du ski alpin, ainsi que les règles de sécurité. Cet UF est validé par 3 épreuves pratique ainsi qu’une épreuve continue. La dernière UF aborde l’approfondissement de la sécurité sur pistes, hors pistes et milieu montagnard enneigé avec le test eurosécurité. Cet UF dure deux semaines et est validé par 2 évaluations, une épreuve de recherche en avalanche et une évaluation sur les messages d’alerte et la conduite d’un groupe en ski hors piste.

A l’issue de ce cursus, le moniteur obtient son diplôme d’état de ski 1er dégré. Le cursus menant au diplôme de moniteur de ski est donc un parcours long qui couvre l’ensemble des connaissances relative à la pratique et à la sécurité du ski alpin. Le diplôme français est d’ailleurs l’un des plus côté au monde, ce qui fait que les moniteurs de ski français peuvent exercer à l’étranger.

Et pour en savoir encore plus, Alpes Academy te donnes rendez-vous sur la page du campus blanc.

[button size=’medium’ style= » text=’Le Campus Blanc’ icon=’fa-rocket’ icon_color= » link=’/le-campus-blanc’ target=’_self’ color= » hover_color= » border_color= » hover_border_color= » background_color= » hover_background_color= » font_style=’normal’ font_weight= » text_align=’center’ margin= »]

PARTAGER :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

DERNIERS ARTICLES

0 Partages
Partagez
Enregistrer
Tweetez
Partagez